Résumé de SOTTEVILLE – Manche 1 – 27/01/18


Manche 1 Championnat Free Drivers 2018 – Samedi 27 janvier

Chut, restons discrets, je vais tenter de vous parler à voix basse, sans que le burô nous entende. SOS, mayday, mayday … je suis victime d’un harcèlement incessant, je vais craquer, burnout … SOS, mayday, mayday … Je reçois quotidiennement, à toutes heures du jour et de la nuit, des centaines de messages à propos de, soit disant, l’organisation des courses. Tout y passe : règles de calculs (incompréhensibles), classements, logistique, événements ponctuels, goodies, etc. Le tout dans un langage bourré de jeux de mots. Bizarre non ?! Non, langage codé, comme en temps de guerre. J’ai découvert le pot aux roses lorsque Willy, de retour des Caraïbes, bien sûr, bronzé, louche, sa valise pleine de boutanches, évidemment. Trafic de produits illicites. Vous avez vu ses performances en ce début d’année ?! Te casse pas j’ai compris. Et attendez un peu les perf’s à venir de Top Cat. Parc’que j’peux vous l’affirmer, il a attaqué violemment la descente des breuvages martiniquais … Et dans le mille, Émile, il est ou le Zèbre en ce moment ? Au Maroc. Oui, parfaitement, « notre » président est au Maroc. Autant aller en Colombie pour admirer les œuvres de Botero … et moi, j’suis l’Pape et j’attends ma sœur …

Je pensais Calagan à l’extérieur de cette secte, oui, le mot est lâché, secte, mais je commence à avoir de sérieux doutes. En effet, samedi matin, nous nous donnons rendez-vous pour covoiturer. Aladin se joint à nous.
– Salut les gars. Bon, je vous l’annonce, j’ai dormis 40 minutes. Ne m’en voulez pas, je vais profiter du trajet pour récupérer un peu.
Soit. Et là, il se passe quoi ? Il nous parle sans interruption pendant 1h30. Oui, parfaitement, sans interruption, 1h30 dans un flot continu ! Étonnant, inhabituel. Des envolées lyriques à propos de politique, société, écologie, éducation, science, etc. Et le Calagan, il embraye, il acquiesce, je reste discret, j’ai peur. Ils sont de mèche, c’est évident. J’en ai eu la certitude lorsqu’ils ont ouvertement critiqué Patoche et Mickey. Incompris Patrick Balkany et Donald Trump, injuste, forcément, dès que la pensée est différente, engagée. La théorie du complot dans toute sa splendeur. La messe est dite !

Passons au compte rendu de course, comme si de rien n’était. Salvateur.

Aujourd’hui, c’est le premier épisode tant attendu de notre championnat 2018. Yes !
A l’exception de Gilou, n’ayant pas le don d’ubiquité à notre grand regret, tout le monde est là. Merci à TabArnak d’avoir « dépoussiéré » Franck’i, il était temps en effet. A noter le retour remarqué du Chat Noir, vainqueur du championnat 2010 et 2013, ça date, un sérieux client 2018 mister Free Wheel, pas d’bol, mais pas le choix. Et enfin, excellente nouvelle, Jipi revient enfin mettre son cul dans le baquet. Welcome back.



L’accueil et le briefing se passent plutôt bien malgré des problèmes informatiques. Au passage, un grand merci à Serge et El Gato Negro de nous avoir aidé toute la matinée par rapport à ces soucis techniques et lors des saisis des feuilles de temps. En outre, merci à Chris Hamilton pour l’initiative des boissons, bananes et bonbons en libre-service. Sans oublier le mégaphone très pratique pour canaliser un groupe parfois dissipé. Top Cat a apprécié à sa juste valeur ce bel engin, un joujou à ses yeux et comme il est très joueur … 😉

C’est parti pour les essais. Piste sèche, c’est à souligner par les temps qui courent. La reprise en 2T est un vrai plaisir. Tout le monde retrouve ses marques très rapidement. C’est comme le vélo. En parlant de vélo justement, vu le chrono de la pôle décrochée par notre champion en titre, déposant son dauphin à quasi une seconde, ça sent à plein nez le dopage mécanique. C’est moche. En revanche, la contre-performance d’Angelus se retrouvant en queue de peloton est incompréhensible.

Le départ du groupe 1 manche 1 se passe sans encombre. Les auto-tamponneuses du trophée Domma, c’est fini, tant mieux. Les kadors emmenés par Willy s’échappent. Seul pilote manquant aux avant-postes : Free Son que j’ai même réussi à doubler à la régulière, une première à mon niveau. Il m’avouera ne jamais être à l’aise à Sotteville et, de surcroît, ne pas être dans un bon jour. Je comprends mieux.
La seconde manche est quant à elle plus animée. Départ viril, mais propre. Ça bataille très fort pendant tout le premier tour. Résultat, je me retrouve dernier, précédé de Free Wheel et El Gato Negro. Et cela restera ainsi pendant plusieurs tours, incroyable, d’autant que la tête de la course commence à sérieusement prendre le large. Mais c’est sans compter la maestria de Willy qui va finalement doubler tous les pilotes un par un, pour réussir à remporter la manche ! A noter les remarquables performances de OnOff et Titi terminant respectivement 6 et 3, empochant ainsi leur billet pour la finale A tant convoitée.

En ce qui concerne le groupe 2 manche 1, c’est toujours la poisse pour Angelus qui subit une panne mécanique, imité par Paffou. Dur dur. Ça se passe en revanche bien mieux pour Walking Man, Chris Hamilton, Aladin et Rain Man largement en tête de course.
En manche 2, ce n’est pas la même. Saut de chaîne pour Calagan, arg. Et l’ami Aladin, il faut quoi ? Il bouche tout le groupe. Je dis bravo ! Normal, il faut arrêter de parler, et il faut dormir un minimum pour assurer en piste. Au final, Rain Man remporte la course, grande classe, suivi de Angelus, ouf, mérité et de Free P.

Les finales tant attendues débutent.

Notre syndicaliste préféré, Top Cat, est colère. Pôle de la B, oui, pression, la pire place, tout à perdre. Et puis, c’est quoi cette B de dingue avec Free Son, Paffou, Angelus, Vroum Vroum, Calagan, Tabarnak, Ched, et j’en passe … Malheureusement pour lui, ses craintes s’avèrent justifiées. La bataille est âpre à tous les niveaux. Elle se termine avec Free S, Vroum vroum et Paffou sur le podium. Et la pire place, la 4, au pied du podium, est attribuée à … Top Cat ! Franck’i termine 10ème avec un chrono 2 secondes plus vite que lors des essais et devant son pote Tabarnak. Back to business …

La finale A est dans les starting-blocks. J’ai la meilleur place, dernier. Tout à gagner, rien à perdre. Le départ est donné. De mon point de vue, la course est très intense, en bagarre incessante avec Mad Mig, Titi et Speedy. Mais, malgré une impression de compétitivité, nous voyons la tête de course s’échapper inexorablement. Des paliers restent à franchir. Free Wheel continue d’évoluer sur son nuage, inaccessible. En revanche, le reste de la meute s’en donne à cœur joie dans un mouchoir de poche. Au drapeau à damiers, Serge et Walking Man complètent le podium. Rain Man termine à la mauvaise place. Mais en fait, t’as assuré grave mon pote ! El Gato Negro 5eme et crédité du second meilleur chrono de la journée. Ça promet ! Free P, Zèbre, Aladin et Chris se partagent les places d’honneur. A noter une exceptionnelle 10ème place de OnOff. Quelle progression, yeah !

Free Wheel est le grand vainqueur de la journée avec un grand chelem individuel à la clef : Pôle, meilleur temps de la journée, vainqueur de toutes ses manches et de la finale A. Et en plus, il gagne le 1/2 chassis tiré au sort !! (1 chance sur 36)…. No comment.

Titi remporte le titre de « pilote du jour » tant il a performé tout en restant humble, discret et de bonne humeur toute la matinée, comme à son habitude.

C’est la team Ugwam, Rain Man et Walking Man qui remporte le classement par équipe. Ce classement s’annonce très intéressant, ouvert et pleins de surprises.
Et enfin, le burô et l’ensemble des FD souhaitent un excellent anniversaire à Echappman. Toujours dans une forme olympique, avec une banane de compet’, toujours. Un exemple.

Sacrée journée, aucun incident à signaler, aussi bien sur la piste que sur le bord.
Nous étions au complet. Il en sera de même à Soucy pour le second acte du championnat. Et les inscriptions s’envolent déjà pour la suite. Attention chers pilotes, les places vont être chères cette année !! De bonne augure pour la nouvelle équipe dirigeante coachée par Le Zèbre 😉

Rendez-vous avec impatience le 10 février au SEK sous une météo s’annonçant froide, voire neigeuse … Cool, fun !

Dis-moi Aladin, tu t’es bien reposé pendant le chemin du retour ? Pas tes cordes vocales en tout cas, j’me comprends. Ça reste entre nous. Chut.

Rodge.