Résumé Sotteville – Manche 3 – 10 mars 2018

6h45, porte de Vincennes. J’ai rendez-vous avec Zig Zag et Aladin. Il fait froid, il pleut à verse. Confirmation, Donald T. a raison à propos du réchauffement climatique, fake news, of course. Zig Zag arrive et me passe le volant. Il prétexte une grosse fatigue. Te casse pas, stratégie évidente, l’étau se resserre, je vais me retrouver en face to face avec Aladin, il aura ainsi tout le loisir de déployer sa stratégie d’endoctrinement, notamment en cette période d’élections électorales transalpines durant lesquelles Silvio B. a dû lutter pour mettre à mal toute cette diabolisation infondée.
Je réponds à la stratégie d’endoctrinement par la stratégie d’évitement. Bien joué mon pote, on apprend pas au vieux singe à faire la grimace.
– Yo! Aladin, t’as vu la météo ? Misère misère. A Soucy, j’ai galéré grave, impossible de rester sur la piste. Typiquement, en bout de ligne droite, impossible de prendre le pif paf dans de bonnes conditions, toujours en vrac !
– Ah ouais ? Tu ne connais pas la technique du RCF ?
– WTF ???###!!!
– Je t’explique, en effet tu seras grosso modo dans le même contexte en bout de ligne droite à Sotteville, au niveau du droite qui se prend quasi pleine balle sur le sec. Alors, R pour Ralentir, surtout ne pas freiner, juste soulager. C pour Cisailler, à savoir un GROS coup de volant à droite pour tordre le kart, le faire décrocher du cul côté gauche, puis un autre gros coup de volant à gauche pour contrebraquer afin de se retrouver au final avec les roues quasi dans l’axe. Et enfin F pour Filet de gaz, pour reprendre immédiatement de la motricité.
– Mouais, OK …, pour tourner sur le mouillé, il suffit d’accélérer les roues droites. Simple comme bonjour. Intuitif. Let’s try. Et en y associant le conseil de Jipi : « Une seule obsession, rester sur la piste ! », j’ai bon espoir que ma course se déroule mieux que la précédente.

Une fois arrivé, le groupe a du mal à se mettre en mouvement. Serait-ce une résistance inconsciente à rentrer dans une arène totalement inondée … ? Peut-être, ou pas pour certains, à l’instar de Free Son et du Zèbre qui affectionnent particulièrement ces conditions dantesques …
Lors du briefing, notre président ne s’attarde pas sur la « Zen Attitude », il nous délivre à nouveau un bref message clair et précis : NO CONTACT. Et nous invite à relire avec la plus grande attention les conseils de Bob. Bonne course à tous.
http://www.free-drivers.org/les-conseils-de-bob/

Pour être honnête, je suis dans l’impossibilité de vous résumer la course. En effet, du fait de la météo, je n’ai quasi rien suivi, préférant rester le plus possible au chaud et au sec avec les potes. Pas grave, ce qui s’est passé dans les paddocks a été très intéressant à plusieurs égards. Le « No Contact » n’ayant pas été respecté, essentiellement en raison des conditions de course, il y a eu beaucoup d’interactions entre pilotes autour de ce sujet.
C’est parti, en vrac.


Lors d’une manche du groupe 2, il y a manifestement eu un accrochage plus que viril entre Free Son et Serge. Les deux protagonistes s’expliquent, se confrontent. Viril. Normal. Le tout en aparté. Pour conclure, Free Son échange sa place. 8ème contre 16ème. Il sait qu’il peut dors et déjà oublier sa finale A. J’aime !



Deuxième manche du groupe 1, je suis Zig Zag et Speedy. Le Zèbre me dépasse et tente le freinage dans la foulée en espérant dépasser mes 2 compères qui me précèdent. Yeah, cavalier le Zèbre. Bingo, ils se touchent. Zig Zag out, Speedy bien secoué. Son genou s’en souvient encore. Explications il y a eu. Speedy en ressort très frustré, c’est le moins que l’on puisse dire. Normal. Mais pas d’esclandre. J’aime !



Finale A, Paffou touche Aladin et le met en tête à queue. Arg. Aladin repart furax à l’attaque. C’est beau, ça glisse, mais cela engendre quelques erreurs. « Impossibile remontada ». Résultat des courses, Paffou gagne, Aladin finit 13ème. Paffou propose tout simplement un échange de place à l’ami Fred. Celui-ci refuse. Très grande élégance de la part de nos deux artistes. Soyons fous fous, on est au stade de l’« élégance italienne ». J’adore !
Toujours Finale A, je suis Ched comme son ombre. Sauf qu’au virage du lac j’oublie de freiner. Oh là là, la boulette, c’est ballot. Aucune autre solution ne s’offre à moi : je le tamponne violemment. Heureusement, nous restons en piste, mais je sens tout de même qu’il change de couleur dans son casque, il vire au rouge Ferrari !! Dès la fin de la course, je vais m’excuser. Il apprécie mon geste.
Top Cat me relate une situation totalement identique entre lui et Bip Bip. Bienvenue chez les Free, Bip Bip ! Bravo pour ton geste.



Cela en fait des incidents, parfois lourds de conséquences. Mais la bonne humeur est restée intacte. Tout le monde semble avoir passé un excellent moment.
Pour te répondre Speedy, c’est exactement cela à mon sens la Zen Attitude. Toujours rester dans la bonne intention, continuer à me montrer des vidéos délicates, ne pas oublier pourquoi on est là, accepter les faits de course, passer outre, tout en sachant qu’en piste, une seule chose compte, bouffer le pilote qui est devant.

Ceci étant dit, un débat a émergé au sein du Burô : L’incident dans lequel notre président a été impliqué. Effectivement, il semble qu’il s’agissait d’un fait de course, les pilotes concernés en ont d’ailleurs débattu. Dont acte. Mais quid du « no contact » ? Le Burô se doit d’être exemplaire, quelles que soient les circonstances, c’est une absolue nécessité si nous souhaitons conserver la convivialité qui caractérise notre groupe.
Pour cette raison, Benji a échangé sa place avec Speedy dans les jours qui ont suivi la course. Gilou le faisait si bien, nous devons perpétuer cette valeur forte.
(ps :Le classement sera mis à jour après la course d’Arvillers.)



Retour sur terre, il y a tout de même eu une course, une vraie, avec ses résultats :
Meilleur temps des essais : Le Zèbre
Pole position : Free Wheel
Finale A : Paffou, Free Wheel, Speedy (après échange de place avec Le Zèbre).
3 courses, 3 vainqueurs différents !


Finale B : Free Son, Mic Mic, Echapmann. Sacrée performance, encore une, pour Echapmann.



Vainqueurs du classement par équipe :Ched, Ugwam, Ponch.
Meilleur chrono de la journée : Ponch
Et enfin, Vince en pilote du jour. Une première course chez les Free qui commence dans la douleur en étant au fond du classement lors des essais. Et qui se termine en Finale A. Remarquable !

Pour tous les détails, c’est ici :
http://www.free-drivers.org/2018/03/resultat-de-sotteville-manche-3-10-mars-2018/

Retour sur Paris bien mérité pour tout le monde.
En ce qui me concerne, je me terre en mode « veille » en écoutant d’une oreille les anecdotes musicales savoureuses d’Aladin et Zig Zag.
En revanche, pour OnOff et Titi, on est bien au-delà de la « veille » … 😉

Dans cet état de léthargie, ils ont raté le résumé tout en finesse d’Echapmann racontant ses péripéties à Rain Man : « Devant moi, le pilote roulait comme un cochon, il faisait des travers de porc ». Amis de la poésie, bonsoir !