Résumé de Karting 45 – M5 – 26-05-18


L’excitation est à son comble. Ben ouais, c’est jour de course avec les potes Free Drivers, il fait grand beau et nous avons rendez-vous sur une nouvelle piste : Karting 45, dans le Loiret, entre Montargis et Orléans.
Génial non ?! Ben ouais, tu m’étonnes, et c’est pas fini ! Histoire de se faire encore plus plais’, on va rouler avec des Rotax Max chaussés de pneus de compet’. Trop coooool. Ouais, bon, à voir, j’ai jamais testé, ça ne doit pas changer grand-chose quand même, ce ne sont que des pneus … ?!

En piste pour les essais.
Je pars peinard derrière OnOff. Putain de bordel de merde, euh, excusez le caractère familier de mes propos, mais c’est quoi ce bin’s ???!!!### Ça accroche de folie, c’est trop bon, ça accroche quand ça tourne, on peut y aller méga fort, et ça accroche au freinage lorsqu’on reste bien en ligne, c’est trop d’la balle. Je passe donc les 8 minutes à découvrir la piste et à me tirer une bourre de dingue avec OnOff. A la sortie, j’ai plus de bras, j’ai une banane, que dis-je, un régime de bananes à moi tout seul, à la Calagan et je vais claquer la bise à Alex tellement je me suis éclaté. Bref, je m’emballe … et je ne suis manifestement pas le seul … 🙂

Côté chronos, Free Wheel s’adjuge le meilleur temps, suivi d’un cheveux par Free P et Rain Man. Tiens, tiens.

Les manches s’enchaînent, c’est grisant mais dur : il fait chaud, humide, la piste est très rapide et ce matériel pointu impose un pilotage physique. Les dépassements sont difficiles à négocier. L’ambiance est donc parfois orageuse, aussi bien en piste que dans l’atmosphère. Attention les Free, la Zen Attitude ne doit jamais être laissée de côté, quelles que soient les circonstances.

Dans le groupe 1, le groupe de la mort, la hiérarchie est respectée : Free Wheel, Free Son, Bad Boy, Paffou et Le chat noir sont aux avants postes.
Dans le groupe 2, c’est un magnifique Waldo qui sort premier de la bataille. Bravo ! Suivi de Bip Bip et du Zèbre.
Enfin, dans le groupe 3, Walking Man gagne, suivi de Rain Man, tiens, tiens, talonné par OnOff, magnifique ! En revanche, à noter un gros coup de malchance de Chris Hamilton qui loupe de justesse la finale A en raison d’un dépassement de Vroom vroom non pris en compte en raison d’un drapeau à damiers passé un tour trop tard. Arg.

Je retiendrais surtout de ces manches les performances plus que remarquables et maintenant régulières d’Alex et Manu. Il va bien falloir compter de plus en plus sur des nouveaux pilotes pour venir prendre des places très chères en finale A !

C’est parti pour les finales.

Finale C.
Luigi part en pôle. Je suis à ses côtés, juste devant Saturnin et Kart Side OTM. Le départ est donné. Nous nous détachons rapidement avec Saturnin et Luigi. La bataille est serrée, très serrée, nous évoluons en moins d’une seconde à trois sur un bon tiers de la course, pour finalement nous retrouver à deux avec Saturnin. A ce stade, il y a eu une bonne dizaines de passes d’armes entre les deux Eric, et à 200 % dans le respect des règles, si, si, Hassan Seief, c’est possible !! Quel panard, c’est pour vivre et revivre se type de combat qu’on a envie de rouler en kart loisir !! Merci Saturnin, et bravo pour ta victoire.

Finale B.
Chris part en pôle aux côtés de Top Cat, El Gato Negro et Mad Mig. Le départ est trop viril, à la frontière de l’esprit FD. La malchance persiste pour Chris, c’est lui qui paie l‘addition en se retrouvant en milieu de peloton suite à ce départ houleux. Il a du changer de couleur dans son casque, mais il a su revenir dans la bataille pour finir deuxième au drapeau à damiers. Au final, il remporte la finale B suite à un échange de place avec Mad Mig en application du règlement.

Finale A.
Free Wheel emmène la meute. Les premiers tours sont le théâtre d’une bataille acharnée. Mais malheureusement, un accrochage survient juste avant l’entrée du virage 3, entre plusieurs pilotes dont Le Zèbre, Waldo et OnOff. Il s’agit d’un fait de course sans gravité, un peu trop viril néanmoins. Quel dommage pour Waldo et OnOff qui commençaient leur course avec brio …
Mais que vois-je ? Qu’ouis-je ? Qu’entends-je ? Rain Man, parti 5ème, se retrouve dans le pot d’échappement de Free Wheel, à l’aise, Blaise, puis le double. Premier, merde alors. Bon, Free Wheel va repasser rapidement, mais quand même, c’est beau ! Les tours passent, et passent et passent, …, Free Wheel toujours dans le pot d’échappement de Rain Man qui tient bon, et qui prend même parfois quelques longueurs d’avance malgré la pression. Le dernier tour arrive. Free Wheel prépare son attaque avec minutie ; cela se passera dans le dernier virage. Il remonte, arrive très très fort, trop fort, il glisse, et Rain Man arrive à rester devant pour gagner, oui, gagner !! Exceptionnel, bravo, bravo Marco !! Juste après l’arrivée, Willy vient féliciter le vainqueur en louant surtout sa maîtrise psychologique. En effet, il a tenu bon, sans faire la moindre erreur. Chapeau bas l’artiste.

Voici les résultats de la journée :
Meilleur temps aux essais : Free Wheel
Finale A : Rain Man, Free Wheel, Free Son

Finale B : Chris Hamilton, Mad Mig, El Gato Negro

Finale C : Saturnin, Rodge, Luigi

Vainqueurs du classement par équipe : Echapmann, Speedy, Rain Man
Meilleur chrono de la journée : Free Wheel
Et enfin, Rain Man est évidemment notre pilote du jour. Il ne pouvait en être autrement dans la mesure ou l’ami Marco entre dans le club très fermé des vainqueurs Free Drivers. Imaginez, je n’y suis pas moi même !! 🙂

Les résultats détaillés :
http://www.free-drivers.org/2018/05/resultat-de-karting-45-manche-5-26-05-18/
La classement provisoire du championnat 2018 :
http://www.free-drivers.org/championnat-2018/classement-2018/
Via le jeu des points intermédiaires (conséquence d’un algorithme développé par un lauréat de la médaille Fields), c’est Free Wheel qui remporte le pactole. Il accentue ainsi son avance en tête du championnat, suivi de Free Son qui chipe la seconde place à Walking Man. Et la remontada est attribuée à Rain Man qui remonte de trois places pour se retrouver au pied du podium !

La journée s’achève, journée couronnée de francs succès :
• Découverte d’une nouvelle piste, très, très rapide, de surcroît au volant de Rotax Max équipés de pneus performants : jouissif !
• Un staff aux petits soins, souriant et bienveillant. Toujours. Notre cher président est dors et déjà en relation avec eux pour améliorer le rythme de l’épreuve qui a un peu péché, simple conséquence du fait qu’ils n’ont pas l’habitude d’organiser ce type d’événement.
• Et une tablée magnifique pour le déjeuner propice à un vrai moment de convivialité. Cette convivialité a d’ailleurs été le dénominateur commun de toute la journée, malgré les petites tensions en piste. L’esprit Free Drivers au taquet. J’adore !

Néanmoins, je le rappelle, la Zen Attitude a parfois été chahutée aujourd’hui, notamment lors de la finale B. Nous en parlons beaucoup au burô, c’est en effet un sujet très sensible, c’est notre marque de fabrique, notre valeur de base. A nous tous d’être responsables de cet équilibre subtile entre compétition, virilité, respect et loisir. Nous souhaitons encore et encore éviter les sanctions. En revanche, nous allons probablement réinstaurer les observateurs afin de faciliter la médiation entre pilotes.

Notre retour à Karting 45 est attendu avec impatience pour la rentrée. Mais avant les vacances, il nous reste encore une course à Soucy le 1er juillet pour disputer la sixième manche de notre championnat. Encore un dernier effort, les vacances approchent, elles se méritent …

En parlant d’effort justement, la marque Free Drivers a également rayonné en endurance ces dernières semaines.
Pour commencer, j’ai eu la chance de faire équipe avec Robert Berruer à la 4h Open de Mer le dimanche 27 mai en GT 390. Robert est un super pilote qui bataille très fort avec Gilou en Fun Boost. L’équipe Free Drivers a fini à une superbe seconde place à quelques encablures de Guillaume Stevens, un des tous meilleurs pilotes SWS. Merci Robert, tu viens quand tu veux chez les Free !
Ensuite, deux équipes Free Drivers étaient en lice pour la traditionnelle 24H Jean Pierre Jaussaud.
La première, dans la catégorie reine en 2T Rotax Junior, composée de Free Wheel, Free Son, Free P, Walking Man, et Ouistiti. J’en profite pour remercier vivement Chris Hamilton qui a sponsorisé cette équipe via sa société Féraud. Sans lui, cette équipe n’aurait pas pu s’engager dans la mesure ou le budget est conséquent dans cette catégorie.
La seconde, dans la catégorie GT 390, composée de Rain Man, OnOff, Vil Coyotte, Echapmann, Serge et moi même.
Et je ne peux pas ne pas citer l’équipe Sun Set Racing, dirigée par notre président d’honneur Gilou, accompagné de ses meilleurs amis pilotes, dont Satanas effectuant parfois des piges remarquées chez nous 😉

Nos kadors partaient pour la gagne, et ils ont gagné, haut la main ! Quelle énergie, c’était magnifique. J’ai particulièrement été sensible à leur esprit d’équipe sans faille. En effet, en début de course, Walking Man se rate, ça arrive même aux meilleurs. Il rentre au stand, s’excuse, avoue sans la moindre hésitation son erreur. Grande classe. Aucun problème, toute la team se mobilise immédiatement pour mettre à jour la stratégie, et c’est partie pour une remontada d’anthologie. Rien à dire. Bravo.
En ce qui nous concerne, la course a été plus chaotique. En effet, malgré des essais moyens, le début de course était excellent, de quoi nous redonner le sourire et l’espoir de nous battre dans la première partie du tableau. Mais malheureusement, au bout d’une demi-heure de course à peine, un accrochage survient, suivi d’une mauvaise gestion de notre part, ce qui nous fait repartir bon dernier avec six tours de retard. Arg, la tuile, et moral en berne dans la team. Heureusement, nous nous sommes remobilisés, nous avons retroussé nos manches, et nous avons réussi à finir l’épreuve en remontant 8 places. C’est plus qu’honorable, mais nous nourrissons beaucoup de regrets. En effet, nous avions le potentiel pour tellement mieux … Ce sera pour la prochaine fois, notre passion est intacte.

Vive le kart de loisir, vive les Free !