Résumé de Soucy – M6 – 01/07/18


C’est la 6ème manche de notre championnat aujourd’hui. Déjà. Il y a un petit air de vacances qui plane sur la piste du SEK. Ça traîne, ça papote, le soleil est radieux et chaud, l’accueil est au top, comme d’habitude, assuré par Marylou, Seb et leur équipe.
Franchement, dans ce contexte, là tout de suite maintenant, je n’ai absolument pas la moindre envie de rédiger le compte rendu de la journée. Mais alors pas du tout ! J’ai une flemme de dingue. Moralité, je ne vais pas le rédiger ; Ben ouais, pourquoi je me forcerais, hein ? Mais bon, comme je suis un mec hyper sympa ;-), je vais néanmoins vous faire part de quelques moments qui m’ont touché lors de cette belle journée.

Groupe 2 manche 2, départ en grille inversée. Très vite, Paffou me double à l’épingle en haut du circuit. Ouah, je ne l’ai pas vu venir le Julien, en provenance de l’espace ou bien ?!? Dans la foulée, j’arrive à l’accrocher, je ne le lâche pas d’une semelle, c’est encore le paquet du début de manche. Ligne droite pleine balle, pif paf, gros frein, double droite, remontée vers l’épingle, il se décale juste devant moi sur la gauche pour doubler par l’extérieur, bouché, il donne alors un violent coup de volant à droite, freine taquet de folie à l’épingle, son kart se tord, il est sur trois roues, blocage de roues et ça passe. P’tain de bordel de merde de chiotte sa mère, c’est magnifique !! Cela devient une habitude, je suis très familier en ce moment … Mes yeux te remercient Paffou. A la fin de la manche, il vient me voir pour s’excuser parce qu’il m’a touché en me dépassant. Ben ouais, en venant de l’espace, l’atterrissage est parfois délicat. Mais que les choses soient bien claires, comme me le disait Dwalin : « En kart, on se touche. Et si on n’aime pas être touché, on ne fait pas du kart ! ». Paf. Dwalin et son franc-parler légendaire, unique !! Aucun problème Juju, tu m’as touché, certes, mais c’était nickel, dans la bonne intention et je n’ai pas été gêné dans ma progression. No problemo, hasta la vista baby !

En parlant de touchettes justement, j’ai ouï-dire que c’était parfois assez chaud. Saturnin a notamment été chahuté à plusieurs reprises. Des échanges de places ont été appliqués : Par exemple, Punch et Saturnin lors d’une manche, ainsi que Punch et Willy en finale A. Ce n’est pas parfait, évidemment, pas totalement juste parfois, évidemment, des frustrations persistes, évidemment, dans la mesure ou les faits de courses sont parfois difficiles à analyser, mais essayons de conserver notre Zen Attitude en toutes circonstances, l’essentiel.

Gilou, après la course, s’excuse auprès du burô : « Désolé les gars, aujourd’hui, je ne vous ai pas aidé une seule seconde. J’étais uniquement dans le plaisir. C’est tellement bon, et rare me concernant, de vivre une course en oubliant la logistique. ». Mais tu plaisantes mon Gilou ???!!!### Tu as tellement travaillé pour les Free ces dernières années, tu as plus que le droit à « ton » pur plaisir. C’est maintenant officiel : chez les Free, tu ne fais plus rien. Point barre. Sauf envoyer grave en piste bien sûr. Point barre. Et nous savons tous, en tant que président d’honneur, que si nous avons besoin d’un petit coup de main ponctuel, tu répondras toujours présent.

Nous avons le plaisir d’accueillir un nouveau pilote dans nos rangs aujourd’hui : « Rey ». Nous avons fait la connaissance de Reynald l’année dernière lors des 24h Fun and Race. Il nous manquait un pilote, Renaud Pin nous as alors rencardé. En milieu de matinée, je passe un petit moment avec lui pour lui expliquer le fonctionnement général de notre asso (Historique, le burô, fonctionnement du championnat, tentative d’explication de l’algorithme de calcul des points, charte Zen Attitude, etc.).
Il me dit : « Ça fait des années que je roule, et bien c’est la première fois que je vois tout le monde se dire bonjour, et tout le monde venir dire bonjour au p’tit nouveau ! ». #NoComment

Voici les résultats de la journée #MinimumSyndical :
Meilleur temps aux essais : Walking Man (le seul à être passé sous la barre des 52’)
Finale A : Walking Man, Gino, El Gato Negro

Finale B : Le Zèbre, BigZag, Rodge

Finale C : BipBip, Speedy, Doudou

Vainqueurs du classement par équipe : Pousny, La Teigne, Free Wheel

Meilleur chrono de la journée : Walking Man
Et enfin, le pilote du jour est attribué à : personne, ou, je n’en sais rien ?! 🙂 J’ai bien l’impression que nous avons zappé ce prix, normal, ce sont les vacances. Moralité, nous sommes tous les pilotes du jour, félicitations ! #EspritFreeDrivers

Les résultats détaillés :
http://www.free-drivers.org/2018/07/resultats-de-soucy-m6-01-07-18/
La classement provisoire du championnat 2018 :
http://www.free-drivers.org/championnat-2018/classement-2018/
Grâce au jeu des cartouches, le classement en tête reste inchangé.

Il ne me reste qu’à vous souhaiter un très bel été et rendez-vous pour la reprise du championnat fin septembre à Karting 45, génial.

Back to Paris with Aladin, himself. Comme d’habitude, le champ des discussions s’élargit en sa compagnie. Difficile de garder les neurones en vacances avec l’ami Fred. Nous parlons création artistique, rien que çà ! Il n’y a pas d’alternative dans le processus créatif. Pour atteindre l’objectif escompté, il convient de travailler, travailler, encore et encore, d’accord d’accord, être persévérant, limite obsessionnel, s’attacher aux moindres détails. La demi-mesure n’existe pas. Dans ce contexte, le temps est une variable qui ne peut pas rentrer dans l’équation.
A méditer dans notre société ou l’instantané est roi. Et le ROI au centre de toutes les décisions.
A méditer sur la plage.
Bonnes vacances … 😉

PS :  Pour ceux qui veulent continuer l’entrainement cet été :