Trophée Domma 2019 – Sotteville, le 5 janvier 2019

Je suis fier d’être Free Drivers.

En effet, le trophée Domma que nous venons de vivre est d’ores et déjà entré dans notre Histoire, par la grande porte de surcroit : un grand cru millésimé ! En effet, toutes les saveurs que nous souhaitons véhiculer, inspirer, étaient au rendez-vous.

Tout d’abord, pour rappel, le nom, Domma. Gilou, il y a quelques années, a créé cet événement avec le nom d’un de nos pilotes, disparu prématurément. Sacré symbole, rare, à souligner. Cette personne, que je n’ai pas connu, devait être une belle personne.

D’autre part, cette année, notre Zèbre adoré s’est mit en tête d’organiser à cette occasion la Race Of Champions #RoC. But Why ? Au début, il s’agissait simplement de réunir nos champions, just for fun. Lorsque les prises de contacts ont débuté, la plupart des retours ont été positifs, avec une mention spéciale pour Jekyll, ex Pirat Jack. « Yes, 100% partant, mais tu sais, je suis malade, il ne va pas falloir tarder ! ». Et merde, je chiale encore. Bordel, j’suis une gonzesse ou bien ? Non, non, je vis 😉 Fini la branlette de cerveau, Benji s’est alors donné corps et âme, sans compter, dans l’organisation de cette course et le résultat a été sans appel : « #RoC, crazy, amazing » comme dirait Kim Kardashian sur le tapis rouge des Grammy Awards. Thanks Kim, Kanye is proud of you !

La note de la journée est sans appel : 20/20, avec félicitations du jury !

Bonne humeur : 100%

Convivialité : 150%

Format de la course : Hors barème. Évidemment, le problème c’est que notre président a eu la bonne, mauvaise, idée de contacter Aladin. Et ils ont brainstormé. Aïe, c’est moche, ça pique. Le coup des balles de tennis, faut être sacrément barré quand même … !

Side Kart : 200%, ouah, merci Aladin, quelle découverte pour la plupart d’entre nous.

#RoC : Hors compétition ! La finale a été exceptionnelle, simplement belle, juste. J’en profite pour revenir sur une thématique que j’ai déjà abordée avec vous : L’art du pilotage, qui s’est exprimé lors de cette manche. Il s’agit d’un art subtil, chacun ayant son propre style. Je fais des vers, sans en avoir l’air. Tibo et Crevette, par exemple, pilotent totalement différemment. L’un est tout en feeling, glissade, parfois même en drift, l’autre d’une précision académique, rigoureuse, redoutable, extraordinaire. Et bien néanmoins, lorsque les astres sont alignés, les chronos sont identiques. Ce n’est pas la première fois que j’observe ce phénomène, je trouve ça stupéfiant.

La course a débuté au petit matin et s’est terminée la nuit tombante. Et nous avons eu la surprise, l’honneur, de voir arriver en fin de journée le légendaire Bob, him self, fondateur et ancien président emblématique des Free Drivers. Je ne le connaissais pas, j’ai été surpris par son visage espiègle et son sourire communicatif. Une personnalité, une aura, ego less. Tout s’explique.

Comme le prouve les photos, nous sommes tous rassasiés, marqués, mais heureux.

L’Assemblée Générale de l’association s’est tenue dans la foulée. Malheureusement, les rangs étaient clairsemés du fait de l’horaire tardif. L’année prochaine nous essaierons de faire mieux afin de respecter comme il se doit le travail important que notre président doit fournir pour préparer cette réunion.

Au programme : le bilan administratif, les prix de la saison 2018, le programme 2019, et deux hommages à Bob et Top Cat.

A noter que Calagan et Chris Hamilton quittent également le burô. Merci à eux pour tout le travail effectué. Le reste de l’équipe reste en place, hyper motivée, portée par Benji et Gilou.

Free Wheel gagne le championnat 2018 pour la troisième année consécutive, suivi de Free Son, El Gato Negro et Walking Man.

Ugwam entre dans l‘histoire des Free Drivers en devenant le premier vainqueur du classement par équipe.

La saison 2019 s’annonce succulente, j’ai faim. Tant mieux, le programme concocté par notre cher président est gourmand, notamment avec la découverte de la superbe piste du Mans … idéal pour mon appétit d’ogre ! Rendez-vous dès le samedi 26 janvier pour l’entrée.

Au fait, vous vous souvenez mon portrait stipulant notamment mes déboires actuels avec l’adolescence. Franchement, ça ne s’arrange pas, gggrrr. Il ne va pas falloir me titiller sur la piste, au risque de me voir dégainer très vite, mais avec Zen Attitude bien sûr … bien sûr … 😊

A bon entendeur, tous mes meilleurs vœux pour 2019 !

Rodge.