Première manche du championnat Free Drivers 2019 – Sotteville, le 26 janvier 2019

  • Excuse-moi Vil Coyotte de t’avoir speedé, mais je dois rentrer au plus vite. J’ai une grosse fête familiale demain qui se prépare …
  • Pas de souci Rodge, c’est toi le chauffeur.
  • J’ai adoré cette première manche. Rouler ici, dans ces conditions très humides, ultra changeantes toute la matinée, quel pied ! Je suis une sacrée quiche sur le mouillé, mais là, j’ai la sensation d’avoir progressé !
  • Ah ouais, cool, en quoi tu as progressé ?
  • Aladin m’a réexpliqué les bases que je me suis employé à appliquer scrupuleusement. Typiquement, pour appréhender un virage, il ne faut surtout pas être sur le train avant. L’idée est donc de bien freiner en amont, faire pivoter le kart en entrée de virage avec un bon coup de volant, puis contrôler la glisse par l’arrière. D’où l’importance capitale du régime moteur. Du drift en résumé. Ludique, efficace, intuitif, complexe … tout un art. Et toi, ta journée ?
  • Je suis mega frustré !
  • Ah ouais, pourquoi ?
  • Je me suis fait chahuter à plusieurs reprises. Grosse touchette, suivie d’une altercation de vive voix avec Luigi, et sortie de piste avec Crevette. Moralité, manches pourries et finale B anonyme.
  • J’comprends, mais bon, t’es quand même d’accord qu’avec les conditions d’aujourd’hui, cela fait partie de la course, ce n’est pas bien grave, la faute à pas d’bol, surtout venant de la part de ces deux gars, la loi des séries !
  • T’as raison, mais ça me saoule quand même, je reste frustré et voilà … Pour la peine, je vais faire en sorte de venir à Soucy pour me refaire !
  • Good deal !
  • […]
  • Et merde. A peine sur le périf’ et ça bouche direct, j’en peux plus de Paname …
  • Ouah, ouah, il se passe quoi, p’tain, regarde, il y a un motard qui se prend la tête grave avec le conducteur d’une bagnole … ?!?
  • C’est quoi ce délire, ils vont se foutre sur la gueule, ils sont supers chauds, limite hystériques … regarde le passager, il filme tout avec son portable.

Le motard lâche l’affaire, remonte sur sa bécane, disparait. L’incident est clos, la vie anonyme, individualiste, déconnectée, de quoi, ou presque, reprend son cours.

On est ou là ? D’où vient cette agressivité ? C’est fini, on ne se parle plus, on beugle ? Et c’est quoi le plan, là, de tout filmer ? On balance sur Twitter, on dénonce, on espère faire le buzz, pour exister, en avoir l’illusion du moins … c’est ça ? Triste réalité.

Nous n’avons pas vu la scène. Le motard a-t-il été sur le point de se faire shooter par un automobiliste en pleine rédaction d’un SMS ? L’automobiliste a-t-il été surpris par un deux roues se prenant pour VR46 ? Certainement ni l’un, ni l’autre, mais rassurez-vous, Twitter va nous divulguer la vérité, sa vérité !

 

Dimanche. Fin d’après-midi. Je suis repu. Digestion difficile, ma tisane au thym (« time » pour les intimes, juste pour la rime) n’arrive pas à compenser le Haut-Marbuzet. Je me connecte sur le Facebook Free Drivers. Et là, c’est le drame ☹ Vidéos, commentaires, interprétations, coups de gueules, j’en passe et des meilleurs, parfois même, souvent, par des personnes absentes. Et à propos de quoi ? Le départ de la finale A ! Soit 20 microscopiques secondes parmi 50 minutes de roulage.

Les faits sont pourtant limpides. Le départ de la finale A est donné avec aux avant-postes bien dix pilotes chevronnés pouvant prétendre à la victoire. Le premier virage a tourné à la boucherie, dommage pour les veggies. Et alors bordel de merde, c’est quoi le problème, ça glisse de folie, c’est électrique, c’est normal, basta. Y a pas mort d’homme que je sache, c’est du kart, ça frictionne. Et, contrairement à ce que j’ai pu lire, qu’on ne vienne pas me dire, c’est lui ou c’est lui qui a commencé, stop. Tout le monde a commencé, point final. Dès le virage 3, tout est rentré dans l’ordre, la course a été magnifique, Free Son a bien mérité sa victoire.

Manche 1 Sotteville

Nous avons beaucoup débattu au burô de ce non-événement qui a prit des proportions démesurées. Nous avons été peinés. En effet, soyons clair : Organiser le championnat Free Drivers, c’est du temps, beaucoup de temps, du temps bénévole. Le temps n’est pas toujours de l’argent, le temps est parfois du plaisir et de la passion, sans attente en retour. Benji et Gilou étaient tristes, affectés, de parcourir notre page FB.

Si notre championnat perdure, c’est essentiellement grâce à nos deux présidents, épaulés par le burô certes, mais aussi et surtout grâce à vous, nous, tous ! Sans pilote, pas de course ! Il s’agit donc maintenant de se responsabiliser d’avantage, nous sommes tous responsables, responsables de nos actes, de nos attitudes, de nos mots, notamment sur les réseaux sociaux qui ne présentent qu’une réalité augmentée, tronquée, amplifiée, partiellement vraie, voire fake. Merci Donald pour ta vision juste et sensible.

Au burô, nous restons sur nos positions : il y a un règlement qui s’appelle la « Zen Attitude ». Le « no contact » est de rigueur. Si contact il y a, soit la place est rendue en piste, soit les protagonistes en parlent entre eux, en aparté, et s’arrangent. Par pitié, ne nous parlez plus de sanctions, d’observateurs, ou d’appliquer le règlement de je ne sais quelle fédération, etc. A mon niveau, c’est inaudible, je suis là pour m’amuser, pas pour faire la police.

Dans ce contexte, suite à un départ aussi pourri, il eut été judicieux que nos joyeux kadors se réunissent juste après la course, en parlent ouvertement, librement, accompagné d’une p’tite mousse pour détendre l’atmosphère le cas échéant, afin d’en tirer les bons enseignements.

D’autre part, nous suggérons, sans rien imposer, d’éviter de visionner les prises vidéos durant la course. En effet, cela semble avoir plus tendance à mettre de l’huile sur le feu lors des situations délicates.

Manche 1 Sotteville

Pas de résumé spécifique aujourd’hui, tous les résultats sont accessibles ici. En ce qui me concerne, j’ai pris énormément de plaisir à rouler, je me fous du reste. Et mon petit doigt me dit que je suis loin d’être le seul.

Au passage, un grand bravo à Maverick qui mérite amplement son trophée de pilote du jour. Première course chez nous, quasi débutant en 2T, full débutant sur piste mouillée, 11 secondes de progression sur l’épreuve, et une banane à la Calagan qui ne l’a pas lâchée. Tu es le bienvenu pour la saison 😊

Photo de groupe manche 1 Sotteville

Pour finir, je tenais à remercier une nième fois l’ami Top Cat. Tout le mois de janvier, Alain a été aux manettes. Il nous a formé sur tous les outils informatiques, il a initialisé la saison 2019 aussi bien sur le logiciel, que sur le site Internet et il nous a donné son avis éclairé sur le débat qui nous a animé cette semaine. C’est ce qu’on appelle sortir par la grande porte !

 

  • Tu sais Rodge, j’ai décidé de me désinscrire de Facebook. J’y passais trop de temps, tant de bruit inutile …

 

Rodge.

 

Breaking news

Les pilotes arrivés en tête de la finale A ont enterré la hache de guerre : La contestation du résultat final est oubliée et les départs devront désormais être plus maitrisés. J’aime !

De plus, le burô se réserve le droit de donner le départ en ligne selon les conditions de course.

 

Crédits photos : Louis Mativet